Notre métier

L’Œnologue un professionnel incontournable dans le monde du vin

 

L’étymologie du nom œnologue signifie « celui qui possède la science du vin ».
L’œnologue est au cœur de la filière viti-vinicole, il est le lien indispensable entre la production, au sens large, et le consommateur. Il est le porte-parole incontournable du vin. Son savoir-faire intervient à tous les niveaux de la branche viti-vinicole : viticulture, caves coopératives, négoce, équipements et fournitures des chais, hygiène, verrerie, liège, laboratoires, administration, enseignement, recherche, etc.

L’œnologue est un expert qualifié qui, en raison de ses connaissances scientifiques et techniques, assure la pleine responsabilité de l’élaboration des jus de raisin, des vins et des produits dérivés du raisin.

Le métier d’œnologue nécessite une formation de 2 ans, à la suite d’une licence, afin d’obtenir un diplôme d’œnologie délivré dans les 6 centres de formation en France.

La profession d’œnologue est encadrée par la loi n°55-308 du 20 mars 1955, dans la Réglementation du Journal Officiel de la République française
C’est un diplôme d’Etat de formation scientifique.

L’œnologue a pour fonction :

  • D’appliquer rationnellement les enseignements reçus ou ceux puisés dans les mémoires scientifiques et techniques et, éventuellement, de procéder à des recherches technologiques ;
  • De collaborer à la conception du matériel utilisé en technologie et pour l’équipement des caves ;
  • De collaborer à l’établissement et à la culture des vignobles ;
  • De prendre la pleine responsabilité de l’élaboration des jus de raisin, des vins et des produits dérivés du raisin, et d’en assurer la bonne conservation ;
  • De procéder aux analyses (physique, chimique, microbiologique et organoleptique) des produits ci-dessus et d’en interpréter les résultats ;
  • D’être en mesure d’apprécier les relations existant entre l’économie et la législation vitivinicoles et la technique, et d’organiser la distribution du produit.

Le titre d’Œnologue, né en 1955, est réglementé et protégé par la loi 55-308 et par décret 82-681. Il est attribué aux titulaires du Diplôme National d’Œnologue.

Définition internationale du titre et de la fonction d’œnologue (PDF)
Adoptée à la 56ème Assemblée générale de l’Office International de la Vigne et du Vin à Ljubljana (30 août au 4 septembre 1976) et modifiée lors de la 11ème Assemblée générale de l’Organisation Internationale de la Vigne et du Vin, Bucarest, le 7 juin 2013 (résolution OIV-ECO 492-2013).

 

Le serment de l’œnologue

Les onze commandements de l’œnologue selon le Code de Déontologie de l’Union des Œnologues de France

1er commandement
De consacrer mes compétences à la recherche d’une qualité du vin et de ses produits dérivés en respectant leurs authenticités, leurs qualités organoleptiques et nutritionnelles.

2ème commandement
De m’abstenir de tout acte ou propos de nature à déconsidérer la profession et de n’exercer aucune activité incompatible avec la dignité professionnelle.

3ème commandement
De m’attacher à résoudre les problèmes relevant de ma compétence dans le respect de la légalité.

4ème commandement
D’agir en toute honnêteté envers mon employeur et mes clients.

5ème commandement
De faire connaître et respecter les obligations et prérogatives de ma fonction.

6ème commandement
De ne pas délivrer de bulletins d’analyses ou toute autre attestation de complaisance.

7ème commandement
De respecter le secret professionnel.

8ème commandement
De respecter et d’appliquer correctement les règlements et les usages dans l’exercice de ma fonction.

9ème commandement
De collaborer et d’agir avec loyauté avec mes confrères.

10ème commandement
De faire preuve de la plus stricte objectivité et de m’abstenir de propos dénigrants.

11ème commandement
D’éclairer de mes conseils et de mon expérience les générations d’œnologues à venir.

« Je jure solennellement d’être fidèle à ce serment et de répondre de mes actes devant l’ensemble de la Profession. »