Le diplôme

Pour devenir œnologue, le Diplôme National d’Œnologue (DNO), de niveau bac + 5, est obligatoire.

La préparation au DNO dure deux ans (désormais en conformité avec le système européen LMD avec recrutement à Bac+3), il faut donc être titulaire d’une licence pour accéder à l’un des centres de formation.

Le DNO est accessible :

  • aux titulaires d’une licence complète (L3) en sciences biologiques, chimiques ou biochimiques agronomiques,
  • aux titulaires d’un DUT génie biologique + licence professionnelle,
  • aux titulaires du BTSA viticulture-œnologie + licence professionnelle.

Le Diplôme National d’Œnologue est dispensée dans six centres universitaires :

L’inscription est subordonnée à l’examen du dossier des candidats par un jury, qui peut être complété par un entretien de motivation et de projet professionnel.

Les études organisées en semestres comprennent une part d’enseignement théorique et deux stages obligatoires. Le premier stage de découverte de la filière de trois semaines minimum est réalisé au cours de la première année d’études. Le stage pratique de viticulture et de vinification de trois mois minimum est réalisé la seconde année dans des entreprises vitivinicoles en une seule période ou en plusieurs périodes.

 

Le titre d’Œnologue, né en 1955, est réglementé et protégé par la loi 55-308 et par décret 82-681. Il est attribué aux titulaires du Diplôme National d’Œnologue.